Qui est Lev Sémionovitch VYGOTSKI ?

Lev Semionovitch Vygotski, né le 17 novembre 1896 à Orcha au sein d'une famille juive qui s'installe l'année suivante à Gomel, dans l'Empire russe (aujourd'hui en Biélorussie) et mort le 11 juin 1934 à Moscou, est un pédagogue psychologue biélorusse puis soviétique, connu pour ses recherches en psychologie du développement et sa théorie historico-culturelle du psychisme.

Après quatre années d'études universitaires à Moscou, il est de retour à Gomel lorsque survient la révolution d'Octobre. Prenant une part très active à la construction de la nouvelle société soviétique, il y partage son temps et ses nombreuses activités entre ce qui constitue déjà ses trois centres d'intérêt essentiels : la psychologie, l'art et l'esthétique, les questions pédagogiques et éducatives. Après une intervention au IIe Congrès panrusse de psycho-neurologie qui se tient en 1924 à Leningrad, on lui propose un poste à l'Institut de psychologie de Moscou, où il rejoint Luria et Leontiev, et où il travaillera jusqu'à sa mort, en 1934.

Au cours de ces dix années de travail à Moscou, dans l'urgence d'aller plus vite que la maladie qui l'emportera, Vygotski déploie une activité prodigieuse. Rédigeant environ 180 textes scientifiques, il mène ou impulse des recherches dans de nombreux domaines (la psychologie de l'art - titre de sa thèse, soutenue en 1925 -, l'éducation des enfants déficients, la pédagogie, les rapports entre pensée et langage, la formation des concepts, le problème de la localisation des fonctions psychiques au sein du système nerveux, etc.)