L'éducation n'est pas universelle

  • La représentation de l’enfant change les approches pédagogiques : l’éducation ne se conçoit pas de la même façon si un enfant est considéré comme un adulte miniature ou comme un être inachevé ou comme un être humain vivant une étape spécifique du développement avec des caractéristiques propres.
  • La place de l’enfant dans la famille change aussi les approches pédagogiques : enfant subalterne des parents ou enfant roi, enfant considéré comme pair ou enfant considéré sous tutelle…
  • La place de l’enfant dans la société ainsi que les valeurs, les politiques de la société influencent  aussi les approches pédagogique  : l’enfant vu comme un futur citoyen ou comme un futur consommateur ou comme une future unité de production ou comme un enfant soldat, égalité des droits entre les sexes ou pas, égalité des droits ou égalité des chances ou inégalité assumée, laïcité ou non, prime à l’individu ou prime au collectif, tout cela impacte les modèles d’approche éducative.
  • Et puis il y a l’idée même qu’on se fait de l’éducation : punitive ou récompensatrice, directive ou ouverte, qui modèle ou qui révèle, qui guide ou qui accompagne, etc…
Et etc…et etc…

Il n’y a pas une approche éducative mais des approches éducatives.
Et l’éducation n’est pas universelle mais fortement conditionnée par les cultures, les religions, les idéologies et les politiques.


Page 2 sur 4